A-A

Une usine 2.0 pour assembler le futur E-Fan



Une usine de 1.500 m 2 va être construite à proximité des pistes de l'aéroport de Mérignac pour assembler le futur avion électrique.

À nouvel avion, nouvelles méthodes de production. L'usine qui va sortir de terre sur 1.500 mètres carrés à proximité des pistes de l'aéroport de Mérignac ne ressemblera pas à ses consoeurs.

On connaît d'ailleurs sa capacité d'ici à quelques années, environ 80 appareils par an, mais pas le nombre de personnes qui y seront employées.

Airbus compte en effet s'appuyer sur l'E-Fan et cette « usine expérimentale pour tester des moyens de production innovants », explique Emmanuel Joubert, le responsable du projet E-Fan.


Cette « usine du futur » devrait notamment faire appel à la cobotique qui consiste à faire collaborer des robots et des ouvriers mais aussi à la réalité augmentée. Cette méthode de travail permet, grâce à des lunettes spéciales, d'associer des images virtuelles à l'environnement réel.
« Pour un industriel, un nouvel outil de production est plus facile à mettre en place avec de petites séries »note Francis Deborde, fondateur d'Aéro Composites Saintonge, qui a fabriqué l'actuel E-Fan.
  Futur E-FAN

Le premier vol de démonstration de l'E-Fan, un petit avion-école à propulsion électrique développé par Airbus Group, a eu lieu vendredi 25 avril sur l'aéroport de Bordeaux-Mérignac

 





DEMANDE D'INFORMATIONS

* Champs obligatoires informations légales
Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à établir des statistiques de fréquentation précises. Bordeaux AEROPARC est le destinataire de ces données.
Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.

Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à : SPL Bordeaux AEROPARC - 25, rue Marcel Issartier - BP 20005 - 33702 Mérignac.

Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.